#SAUVETAGE – 103 Chevaux saisis au Haras de la misère !

Le début de l’intervention au Haras de la Baulme à CROANT (71140)

Ce jeudi 28 et vendredi 29 mars 2019, la DDPP de Saône-et-Loire par le biais d’une procédure de saisie conservatoire du TGI compétent, à organiser une des plus importante saisie d’équidés de ces 3 dernières années, aux Haras de la Baulme, 71140 CRONAT.


Cronat : une centaine de chevaux saisis aux Haras de la Baulme

L’association la Réserve  a été mandaté et a signé une convention avec cette même DDPP pour prendre en charge ces équidés jusqu’au jugement futur.

Nous sommes intervenus donc pendant deux jours entier avec les services de l’IFCE, des vétérinaires, des membres et bénévoles de l‘association et l’éthologue Pierre-Yves Bourdon (qui a fait un travail formidable) et les gendarmes de Bourbon-Lancy qui protégeaient l’opération.

Le but était d’identifier les 103 chevaux sur place, vérifier les puces (en poser sur ceux qui n’en n’avaient pas), vermifuger et faire des prélèvements sanguins sur les juments pour vérifier les filiations des poulains présents.

Bien évidemment, d’effectuer un bilan vétérinaire et identifier les protocoles de soins à engager si nécessaire.

Voilà une synthèse de nos constatations sur ces deux jours d’inspection :

Tous les équidés sur place ont besoin d’être parés et la moyenne de leur indice d’état corporel est de 2 sur une échelle de 1 à 5, soit insuffisant.

Tous les équidés sur place sont donc en sous poids et présentes pour certains d’entre eux, des plaies typiques d’entier (morsures d’encolures) ou de blessures types barbelés (lésions membres inférieurs).

Ceux en box, pas de litière, à part leurs propres crottins et pas de foin.

Il y a eu également la même procédure de saisie sur une vingtaine de chien sur place qui vont pris en charge par une autre association de protection animale.

Aucune clôture que nous avons observée n’est aux normes car même quand il y a du fil, il y a rarement le courant et qu’il reste également le barbelé !

De nombreux cas de divagation ont d’ailleurs été signalés sur la commune de CRONAT.

La plupart des équidés sur place sont laissés à leur sort sur 170 hectares (certaines parcelles étaient insuffisamment approvisionnées en eau) et sont donc très sauvages.

Ce sont tous des chevaux de sport et de selle (arabe, chevaux allemands, français, etc…) et il y a tous les âges, mais ils sont relativement jeunes pour la plupart. 

Il n’y a que 3 hongres et tous les autres sont soit entier, soit des juments.

A l‘heure actuelle nous n’avons pas vraiment plus d’informations sur les origines car la propriétaire ne délivre pas les carnets des chevaux pour l’instant.

Lors de précédents contrôles de la DDPP, des cadavres ont été découverts, ainsi que des ossements de chiens et de nombreux produits vétérinaires qui trainent de partout sur le domaine.

La mission de l’association La Réserve va être très lourde eu égard au nombre de chevaux (+ de 100).

Nous vous demandons donc dès à présent de VOUS MOBILISER et de DIFFUSER UN MAXIMUM nos publications Facebook sur cette affaire hors norme !

DEFENSEURS ET AMOUREUX DES CHEVAUX, NOUS COMPTONS SUR LA MOBILISATION DE VOUS TOUS !!!

Un grand merci aux membres et bénévoles de l’association la Réserve présents ces deux jours, à savoir Guylaine, Sandrine, Lucie, Marion, Pauline et Patrice (super boulot), à l’équipe de l’IFCE (très performants et très sympa), aux fonctionnaires de la DDPP du 71 (très efficace et déterminés), à Pierre-Yves bourdon et à son assistant de choque Charles (nous aurions mis  une semaine sans eux), ainsi qu’aux gendarmes de la brigade Bourbon-Lancy, très professionnels et disponibles. MERCI à TOUS !

 

Laisser un commentaire